Adieu, Mon Amour

Après 15 jours passés à la Maison des métallos, plus de 3500 visiteurs, un vernissage, une table ronde et quatre visites guidées, les œuvres de l’exposition collective São Paulo, Mon Amour ont suivi leurs auteurs, repartis fin septembre au Brésil.

En illustration de ce post, Alexandre Orion récupère le matériau de sa prochaine œuvre : la pollution accumulée sur les pierres du Louvre ; la Maison des Métallos est prise d’assaut le soir du vernissage de l’exposition

Les photos du vernissage et des œuvres ici São Paulo, Mon Amour